Installation d’Éclairage Sous-Marin Bonnes Pratiques 

20 Fév

Peu importe la taille ou le type de bateau, il est évident que l’éclairage sous-marin est devenu un élément quasi obligatoire sur toutes les nouvelles constructions. Au fil des années, alors que l’ajout d’éclairage sous-marin évoluait, certains pièges potentiels se sont développés et sont souvent négligés. De nombreux problèmes techniques peuvent être évités en comprenant l’historique ainsi que les bonnes pratiques en matière d’installation d’éclairage sous-marin.

Au début, toutes les lumières sous-marines de bateaux disposaient de lampes HID ou halogènes. Certaines étaient des adaptations d’éclairages de piscine ou de sous-marins, tandis que quelques-unes étaient conçues spécialement pour la navigation de plaisance. Au fur et à mesure que les produits pour la plaisance ont évolué, des normes ont été progressivement appliquées, avec des tests pour déterminer leur adéquation quand des « sociétés de classification » officielles ont été impliquées. C’était un pas dans la bonne direction, mais comme nous le savons tous, aucun test standard et uniforme n’a été appliqué puisque chaque société de classification ou chaque inspecteur a créé des exigences supplémentaires pour répondre à leur interprétation des règles de classe. Un exemple d’exigence régulièrement demandée concerne l’utilisation de caisson supplémentaires pour garantir que, en cas de défaillance des caissons primaires ou secondaires, il n’y aurait pas d’entrée d’eau. Bien que ce processus ait ajouté des coûts, exigé plus d’espace et de temps d’installation, il n’a jamais été réellement mis en cause.

Chaleur LED – Problèmes d’installation et de sécurité critiques liés à l’utilisation de caissons.

Avec l’arrivée des LED, cette pratique s’est poursuivie de manière sporadique. Les problèmes liés se sont accrus au point que les préoccupations doivent maintenant être exprimées. En revanche, les HID projettent une grande partie de la chaleur générée lors de l’utilisation à travers le verre, l’eau devenant ainsi un bon refroidisseur thermique. Bien que des caissons supplémentaires installés aient contenu la chaleur, cela n’est pas devenu un problème critique. Cependant, les LED ont tendance à émettre la chaleur produite derrière le corps d’éclairage et le verre. Le contact avec l’eau est donc moins efficace en terme de refroidissement. Par conséquent, le fait de placer l’appareil dans un confinement supplémentaire (c’est-à-dire un caisson) qui retient la chaleur peut poser de graves problèmes. Ces problèmes vont de la réduction de la durée de vie des LED à des risques d’incendie, qui ne sont pas souhaitables. Il convient également de mentionner que, ironiquement, lors de la qualification pour une approbation de classe, aucun essai impliquant des caissons n’a jamais été effectué. Les propriétaires de yachts choisissant des éclairages sous-marins à LED doivent s’assurer que les éclairages spécifiés sont approuvés sans caissons supplémentaires et le vérifier auprès de l’inspecteur de classification.

LED Retrofit À Faire et À Ne Pas Faire

Un autre problème potentiel peut survenir lors du remplacement des lumières d’origine HID par la technologie LED. De nombreuses entreprises proposent leurs produits dans ce but, ce qui ouvre la porte à des problèmes potentiels. L’idée principale d’un retrofit est de changer de technologie tout en conservant le support passe-coque d’origine. Cela semble être une procédure relativement simple et logique, mais hélas, peut-être ce ne sera pas si simple. La compatibilité du retrofit avec la fixation de montage d’origine peut être difficile à obtenir en fonction de la capacité du fournisseur. Il faut aborder les vraies questions concernant des problèmes moins évidents qui, j’en suis sûr, beaucoup n’ont pas envisagés. Comme expliqué précédemment, tous les caissons installés pourraient créer des problèmes thermiques ainsi que les risques mentionnés précédemment. En ce qui concerne la plupart des installations à LED, la société de classification doit être consultée et les caissons retirés. Chaque fois que les règlementations de classe suggèrent d’ajouter un produit manufacturé différent de celui d’origine, l’unité complète ne sera pas «classifiée». Bien que cela puisse ne pas être remarqué, pourquoi jouer avec la sécurité? Si ce n’était pas une raison suffisante, cette pratique pourrait compromettre votre garantie. De toute évidence, aucun fabricant ne garantira le produit d’une autre société. Par conséquent, il ne faudra pas beaucoup d’imagination pour deviner ce qui pourrait se passer si une défaillance grave se produisait et si la garantie était requise. La solution est simple: si vous envisagez de remplacer les éclairages de la technologie HID par des LED, alors je vous conseille de retourner chez le fabricant du produit original et de l’acheter chez eux. Ne croyez pas les arguments farfelus des entreprises qui tentent de tirer profit en proposant une solution inadéquate.

Mieux vaut prévenir que guérir.

J’espère que ce simple article vous aidera à éviter tout problème relatif aux installations d’éclairage sous-marin inappropriées sur votre yacht.

par Ian MacDonald, Président de Sea Vision